Retour

Courrèges

Après Courrèges, plus rien n’était comme avant. Yves Saint-Laurent

Comment un pilote de ligne est-il devenu le couturier des plus emblématiques du XXème siècle ? L’histoire d’André Courrèges est rythmée par ses coups de génie et ses prises de risque, par son incroyable avant-gardisme et son style inimitable. Une histoire aussi brillante que le vinyle dont le trublion de la mode a fait sa toile de prédilection.

Amour sur-mesure

Né en 1923, André Courrèges entreprend des études d’ingénieur avant de devenir pilote durant la Seconde Guerre Mondiale. A la Libération, il monte à Paris pour suivre des cours à l’École de la Chambre Syndicale de la Couture et intègre dès 1950 les ateliers de Cristobal Balenciaga. Il y rencontre la mode…et l’amour ! Entre deux créations, il tombe sous le charme de Coqueline Barrière qu’il épousera. Ensemble, le couple ouvre sa première maison de couture en 1961.

Après Courrèges, plus rien n’était comme avant. Yves Saint-Laurent

Une mode pleine d’avenir

Quatre ans plus tard, Courrèges délaisse la Haute-Couture pour le prêt-à-porter et crée le concept « Couture Future ». A travers ses collections aux notes futuristes, le couturier part à la rencontre du design, du sport et de la science-fiction. Des univers qu’il mêle avec brio, innovation et justesse : le style Courrèges est né.

Mini-jupe, maxi révolution

Visionnaire et rebelle, André Courrèges va inventer l’un des vêtements mythiques de la garde-robe féminine : la mini-jupe. Un habit qui suscitera autant l’admiration que la critique. Si Chanel accuse le créateur de « transformer la femme en petite fille », Saint-Laurent le plébiscite. Courrèges bouscule les codes et impose un vestiaire maculé de blanc, de robes trapèze, de bottes plates et de matières innovantes. Toutes se pressent pour porter ses créations: Françoise Hardy, Romy Schneider, Catherine Deneuve et même la Première Dame de France Claude Pompidou !

En avance sur son temps, André Courrèges joue de sa créativité et imagine une ligne masculine, des parfums, des appareils photos, de la papeterie, et même des voitures sur lesquels il appose sa signature. Il ouvrira un Café Blanc en plein cœur du Triangle d’Or parisien, rue François 1er. Aussi lunaire que talentueux, le créateur marque la planète mode d’une empreinte indélébile.


Partager l’article
Envoyer à une amie

Les derniers articles

Pomellato

Des bijoux à croquer
Lire l’article

AZ Factory

De A... jusqu’à Z...
Lire l’article

Copyright Arlettie 2021