Retour

Gipsy Queen !

La mode est un voyage !

On lui donne autant de noms qu’il a de nuances : tzigane, manouche, bohême… le gipsy s’invite dans un univers aux notes de magie, de folklore et de liberté. Loin d’être une mode qui va et qui vient, cet esprit voyageur a réussi à s’ancrer comme un véritable Art de vivre contemporain. Itinéraire d’un style où chaque femme est une Reine.

Une mode qui ne voulait pas en être une…

Lorsqu’il émerge dans les années 60, le style gipsy n’avait pas pour ambition de devenir une mode. Bien au contraire ! La jeunesse voulait s’affranchir et l’adopta pour vivre à contre-courant des dictats de leurs aînés. A l’image des éternels nomades dont il est inspiré, le gipsy symbolise l’indépendance et la désinvolture tant recherchées. Quelques années plus tard, ce mouvement d’opposition vestimentaire monte sur les podiums : Yves Saint-Laurent en fait une signature, incarnée par sa muse Loulou de la Falaise.

La mode est un voyage !

Culte et culturel

Avant de séduire notre dressing, le gipsy avait fait sa place dans la culture ! On le retrouve sous les traits de l’énigmatique Esmeralda de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, sur le tableau La Bohémienne de Pierre-Auguste Renoir ou encore à travers les pages des bandes dessinées de Corto Maltese. Entre littérature et art, l’esprit gipsy voyage…

Nomade dans sa tête, nomade dans ses looks

Le vestiaire gipsy se compose de pièces aux influences d’ici et d’ailleurs. Construit au fil des voyages, on y retrouve un sac bourse à franges ramené du Mexique, une robe brodée de New Delhi, un collier talisman aux pierres turquoise de Grèce. Un périple mode auquel ont récemment pris part Emilio Pucci, Dolce & Gabbana ou encore Altuzarra. Plus qu’une tendance, le gipsy se réinvente par l’art d’associer et de mix-and-matcher avec subtilité et audace.

Invitation à l’évasion

Pour poursuivre le voyage, le gipsy travaille aussi à sa décoration intérieure : le studio hongrois A+Z Designers avec sa Gipsy Furniture Collection, India Mahdavid et ses verres Mabouls ou encore Moroso avec son (très imposant !) canapé Shadowy. Coussins brodés, plaids en patchwork, poufs colorés : l’envie et l’imagination sont les seules limites ! On couvre les tables de nappes fuchsia, orange ou vertes sur lesquelles les fleurs se succèdent dans un mariage de couleurs étincelantes. Au plafond, les lustres à pampilles sont suspendus pour offrir un jeu de lumières chatoyantes et imprégner la pièce d’une ambiance festive et bohème.


Partager l’article
Envoyer à une amie

Les derniers articles

Hermès

Voyage au pays des merveilles…
Lire l’article

Fashion Crush

Passionnément lagon…
Lire l’article

Fashion Crush

Au coeur des demeures d'exception
Lire l’article

Copyright Arlettie 2021