Retour

Rien que pour vos Choo

So Choo...

Singulière par son histoire comme par son style, la Maison Jimmy Choo ne ressemble à aucune autre. Aux côtés des Maisons centenaires, elle se distingue par sa jeunesse. Parmi les entreprises familiales où le flambeau se passe de père en fils, elle illustre la transmission d’un oncle à sa nièce. Quand il faut un certain succès pour chausser les célébrités, Jimmy Choo fait du tapis rouge son terrain de jeu. Alors que les épopées du luxe narrent des réussites inattendues, le chausseur londonien n’aura eu d’autres ambitions que celle de mettre le monde à ses pieds.

Né en Malaisie et fils de cordonnier, Jimmy Choo dessine sa première paire de souliers à l’âge de 11 ans. Au début des années 80, il s’envole pour Londres et intègre le Cordwainers Technical College où il acquiert la technique et le savoir-faire des grands noms. Créatif, doué et ingénieux, il ouvre sa première boutique en 1986 et ses modèles singuliers ne manquent pas de séduire les journalistes du Vogue anglais et les couturiers qui chaussent leurs mannequins de Choo lors des défilés.

Quelques années suffisent à l’entrepreneur pour s’imposer en maître de l’innovation : outre ses créations à l’allure inimitable, il bouscule les codes en faisant des stars hollywoodiennes et des têtes couronnées, ses ambassadrices. Jimmy Choo sera ainsi nommé chausseur attitré de la Princesse de Galles, Lady Diana. Fort de ses succès et de cette reconnaissance, il poursuit son ascension en fondant sa Maison éponyme en 1996. C’est à cette période que Sandra Choi, la nièce du fondateur, intègre la Maison comme Directrice Artistique. Un poste qu’elle occupe jusqu’en 2001 lorsque son oncle lui donne les rênes de l’entreprise florissante.

So Choo...

Avec finesse et imagination, Jimmy Choo a réussi à se hisser au rang des Maisons les plus désirables. Synonymes d’élégance et de glamour, ses chaussures incarnent une féminité affirmée et sensuelle. Couleurs acidulées, bottes aux détails pointus, talons vertigineux et sandales parées de cristaux : les collections se révèlent comme des tableaux, dévoilant des modèles devenus des iconiques à l’image de la mule Bing et des escarpins Cendrillon.

Et si beaucoup de stars ont trouvé chaussure à leur pied en poussant les portes des merveilleuses boutiques de la Maison, d’autres ont parfois « perdu l’équilibre » ! Dans une scène Sex and the City devenue culte, Carrie Bradshaw joue à Cendrillon en courant après un Ferry en laissant sur le port l’une des créations du chausseur londonien : « J’ai perdu ma Choo ! ».

Précurseur de la chaussure bijou et inconditionnel de la séduction féminine, Jimmy Choo imagine des souliers qui mettent chaque femme sur un piédestal.

Et quand Arlettie s’en mêle :

Arlettie déroule le tapis rouge pour une vente Jimmy Choo exclusive au showroom Trocadéro. Rendez-vous dès le Mercredi 2 février 2022 pour trouver chaussure à votre pied…


Partager l’article
Envoyer à une amie

Les derniers articles

Copyright Arlettie 2022